Qui sommes-nous ?

image18

Lucien Provost Pilotte-Lewis - Président

  Après 60 ans, j’apprends que je suis une personne adoptée privément. Je découvre, en 2016, les tests d’ADN. En février 2017, je trouve ma famille biologique que je ne quitte plus! Je crée à l’automne 2017 la page Facebook Carrefour ADN et le site Internet. À l’automne 2018, je fais équipe avec de généreux bénévoles et j’agis comme président de CARREFOUR ADN pour aider les gens à retrouver leurs racines et leur famille!

image19

Clément Drolet - Bénévole

  J’ai commencé à m’intéresser sérieusement à la généalogie en 2016, mais c’est en 2017 que j’ai découvert les tests d’ADN et ce qu’ils pouvaient apporter à la validation d’une généalogie. Mon intérêt principal est d’essayer de comprendre en quoi l’ADN autosomal des Québécois est unique et de développer des outils propres à faciliter l’utilisation des tests d’ADN. Aider les gens à retrouver leurs ancêtres ou valider leur généalogie me permet de mettre à l’épreuve ces outils ou d’en imaginer de nouveaux.  

image20

Louis Lajoie - Administrateur

 J’ai su tout jeune que j’étais adopté mais ce n’est qu’à l’été 2017 que j’entreprenais mes recherches : au moment où j’apprenais la venue de mon petit-fils. Une première demande de recherche d’antécédents sociobiologiques auprès du Centre Jeunesse me donnait certains détails familiaux mais confirmait du même coup que le nom de mon père n’était pas au dossier. C’est à ce moment que j’ai opté pour un test d’ADN Ancestry. Sur réception des résultats, beaucoup de contacts mais aucun très proche, je débutais une recherche, qui avec l’aide de certains comme Lucien Provost, me permettrait après plusieurs semaines d’identifier mes origines paternelles, à peu près au même moment où j’apprenais par le biais du Centre Jeunesse l’identité de ma mère biologique décédée. Bref, je suis d’avis que la génétique utilisée à des fins généalogiques peut souvent s’avérer un outil très utile dans la recherche de nos origines. 

image21

Sylvie Carole Picard - Administratrice

 J’ai toujours été intriguée par l’adoption de mon père et le désir de connaitre mes origines. Un jour, j’apprends la possibilité de passer un test d’ADN pour obtenir des réponses. Je suis curieuse et je veux savoir comment cela fonctionne. C’est au début de 2018 que je trouve Carrefour ADN et au printemps, je me suis inscrite à une formation. C’est grâce aux tests d’ADN que j’ai découvert qui était le père de mon père. Je suis toujours en recherche pour trouver ma grand-mère biologique. Il faut être patient et persévérant avec la généalogie génétique. Il faut garder espoir de voir un jour apparaître, une nouvelle correspondance qui sera peut-être la clé de notre mystère. Carrefour ADN est important pour moi, pour m’avoir guidé pas-à-pas mais surtout pour le soutien que nous avons à toutes les étapes de notre recherche, qu’on soit débutant ou avancé. Dans le but de remettre au suivant, je vais faire tout ce que je peux pour soutenir Carrefour ADN et pour aider les gens à trouver leurs origines. La science ne ment pas! Toutes les réponses sont dans nos gênes!  

image22

Joanne Loiselle - Administratrice et guide

  Je suis devenue passionnée de recherche généalogique à la suite d’un test ADN que ma meilleure amie m’a offert pour mon anniversaire! Elle était plus curieuse que moi de connaître qui étaient mes parents biologiques. Adoptée à l’âge de 21 jours d’une mère québécoise et d’un père américain : il n’en fallait pas plus pour m’intéresser à un nouveau monde familial plein de découvertes. Je n’ai pas encore trouvé mais je cherche toujours sans me décourager! J’offre mon temps à Carrefour ADN comme bénévole en communication.  

image23

Monelle Lavoie (Jacinthe Francoeur) - Administratrice et guide

J’avais à peine 6 ans, quand j’ai appris que j’étais une enfant adoptée et en 1983 j’ai fait une première demande de recherche, afin d’avoir de l’information concernant mes antécédents sociobiologiques. Le Centre Jeunesse me fait parvenir de l’information, mais ceci ne me permet pas d’obtenir des réponses à mes questions. En 2015, je suis déterminée à trouver, adhésions à différents organismes, afin d’avoir des réponses et connaitre mes origines.

En juin 2017, le test ADN d’Ancestry me fournit plusieurs correspondants. À la suite de mes demandes, auprès de ceux-ci, j’ai enfin trouvé mes origines du côté maternel. L’aide très précieuse de Lucien Provost de Carrefour ADN, m’a permis de valider le tout. Il me fait plaisir d’offrir mon aide, afin d’aider d’autres personnes.

« L’important c’est de savoir, retrouver ses origines c’est un droit fondamental ».

image24

Denyse Tardif - Administratrice et guide

Depuis quelques années, je m’intéresse à la généalogie, par curiosité et pour le plaisir. Mais au moment où j’ai compris les possibilités des tests ADN, je me suis donné pour mission de retrouver mon grand-père inconnu. 

J’ai fait une première formation l’an dernier avec Lucien et Clément et j’ai refait le cycle de formation complet en janvier, ce qui m’a beaucoup aidé. Comme j’ai plusieurs expériences en conception de formation, j’ai commencé à m’impliquer dans les échanges à ce sujet. J’y ai rencontré plusieurs passionnés et j’ai eu envie de me rendre utile à la vie de Carrefour ADN.

image25

Linda Lachaine - Guide

Adoptée à l'âge d'un an, en 1991 je partais la recherche de mes origines avec en main une copie de mes antécédents sociobiologiques et le nom d'une famille qui m'avait hébergée en foyer nourricier. Quelques mois plus tard, j'avais le bonheur de rencontrer ma mère biologique.

En 2017, j'ai fait un test d'ADN et j'ai suivi mes deux premières formations avec Carrefour ADN afin de pouvoir interpréter les résultats. En 2018, j'avais enfin la confirmation de l'identité de mon père biologique.

L'adoption et la quête identitaire sont des sujets qui me touchent beaucoup. Je crois profondément que chacun a droit à ses origines. En faisant du bénévolat auprès de Carrefour ADN, j'espère pouvoir vous accompagner dans cette grande aventure.

image26

Maurice Dupras - Guide

Mon ambition, en tant que guide pour Carrefour ADN, est d’aider les membres à mieux comprendre les principes scientifiques derrière les analyses de l’ADN et, surtout, leur difficile interprétation. J’essaierai de leur montrer comment on peut appliquer des outils éprouvés pour retrouver ces ancêtres qu’ils n’ont pas connus et qui leur manquent dans la recherche de leur propre identité. Chemin faisant, ils ne manqueront pas, je le crois sincèrement, de s’intéresser à la généalogie dans un contexte plus large et à apprécier l’histoire de leur famille et de leur communauté. J’ai une formation de base en biochimie clinique et une bonne expérience dans le domaine de l’enseignement, de la formation, de la vulgarisation scientifique et dans l’assistance aux équipes qui se consacrent à l’amélioration de la qualité des services, en particulier dans le domaine des soins de santé. Mon but, en deux mots : faire comprendre et aider.

image27

Michel Lortie - Guide

Passionné de généalogie depuis de nombreuses années, j’ai découvert la génétique utilisée à des fins généalogiques en 2017.  Je poursuis, depuis, mon apprentissage. Mariant mes deux passions, j’ai rejoint l’équipe de bénévoles de Carrefour ADN ainsi qu’une collaboration avec des groupes de recherches dont I2a Y-Haplogroup (Bernie Cullen).

image28

Alain Lachapelle - Guide

Président d’association de famille, passionné de généalogie et de liens génétiques depuis plusieurs années, je découvre en novembre 2018 l’identité de mes parents biologiques, ce qui me lance sur la piste des très nombreux membres de ma fratrie. Chercheur et professeur dans une autre vie, je suis devenu guide pour Carrefour ADN dans le but de redonner à d’autres adopté.e.s la chance que j’ai eue de découvrir une famille extraordinaire !

image29

Nathalie Daudelin - Guide

J'ai appris vers l'âge de 20 ans que ma mère était adoptée. C'était un secret de famille. J'ai découvert, en même temps, à quel point il était difficile pour elle de ne pas connaître ses origines biologiques. Plusieurs années de recherches auprès des services sociaux sont restées infructueuses.  

Étant passionnée de généalogie depuis plus de 30 ans, j'étais intriguée depuis longtemps par la section ADN sur Ancestry. En 2017, j'ai demandé à ma mère si elle voulait tenter le coup et nous avons fait le test toutes les deux. À la réception des résultats, j'ai commencé à chercher de l'aide afin de bien les comprendre et utiliser. J'ai découvert Carrefour ADN, ses formations et, surtout, Lucien Provost qui fut d'une grande générosité dans ses explications. Après plusieurs mois de travail, j'ai finalement enfin pu permettre à ma mère de connaître le nom et voir le visage de sa mère biologique. Pour elle, c'est plus de 60 ans de questionnements qui prenaient fin; elle avait maintenant plusieurs réponses. Pour moi, ce fut la découverte d'une nouvelle passion qui venait compléter celle que j'avais pour la généalogie. J'aimerais que tous les efforts que j'ai mis à apprendre et comprendre la généalogie génétique servent à d'autres personnes. C'est pourquoi j'ai décidé de devenir guide auprès de Carrefour ADN.